Audition Records Skip to main content


ART IN RELEASES

Birgit Ulher

BIRGIT ULHER | PROPORTIONS
- trumpet, radio, speaker, objects -

2 TRACKS | BUY (7€)

"The measurement of walls, doors and windows
— hence the time score and the representation of
sound spanning the space of an empty room —,
in which the real silence doesn't exist."
[Art In Releases]

Birgit Ulher “established a distinguished
grammar of sounds beyond the open trumpet”
[jazzdimensions.de]

 

 

 

 

ART IN RELEASES
An initiave by
Audition Records.
Produced by Bonequi.

[art101] ( SIC ) + AG Davis
[art043] Klaus Filip
[art026] Birgit Ulher
[art025] AG Davis
[art023] Scott Cazan
[art022] Alma Laprida
[art021] Arcangelo Constantini
[art020] Juanjose Rivas
[art019] Kasia Justka
[art018] Carlos Baz
[art014] Valentina Vuksic
[art010] Cacophonic Joy
[art006] Fernando Vigueras
[art005] Arthur Henry Fork
[art004] Okkyung Lee
[art003] Ansgar Wilken
[art002] Andrea Belfi
[art001] Yvan Volochine

REVIEWS

"Avec des artistes comme Phil Minton, Michel Doneda, Roger Turner, Jacques Demierre, Franz Hautzinger, Gino Robair, Paul Hubweber, la trompettiste hambourgeoise Birgit Ulher est une improvisatrice radicale dont il faut suivre le travail à la trace. Œuvre solo dédiée à l’espace d’une pièce dont la musicienne se propose d’en mesurer les dimensions / proportions en jouant ces compositions sonores : "The measurement of walls, doors and windows — hence the time score and the representation of sound spanning the space of an empty room —, in which the real silence doesn't exist." Proportions 1 & 2 , qu’on peut entendre ici : auditionrecords.bandcamp.com sonnent comme de véritables sculptures sonores créées en juxtaposant et connectant les extraordinaires sonorités – effets de timbres – bruissements – contorsions de la colonne d’air dans une structure qui s’apparente autant à un travail graphique – couleurs – maculations – grisailles – grattages – émulsions d’imaginaires plaques sensibles. Elle se sert d’ailleurs de fines plaques métalliques en vibration/ percussion contre la surface des sourdines ou du pavillon de l’instrument… Bien sûr la technique d’enregistrement est très rapprochée, amplifiant à l’excès les détails, faisant cracher et crevasser les décibels comme si des gaz rares et des liquides fumants s’échappaient de tuyaux d’une curieuse machinerie d’un laboratoire chimique improbable... Birgit Ulher a publié de nombreux enregistrements dont j’ai essayé de vous relater l’originalité et la transcendance. Comme dans ses oeuvres précédentes, elle va encore plus fort, plus loin, et cultive son empreinte sonore unique. Fascinant ! Un disque qu'on réécoute goutte à goutte."

Jean-Michel Van Schouwburg / Orynx